Georges

Georges

lundi 30 janvier 2017

Les 100 balles de la CAF

Deux courriers pour une dette de 100 euros à la CAF. La prochaine étape ce sera sans doute une invitation à se faire arracher les ongles.
Et que ça serve de leçon.
Donc pour 100 € la CAF me fait me sentir mal, hors la loi, crevarde qui déconne à mort avec l'argent public.
Pendant ce temps, les vrais parasites se gavent, ils ont tous leurs ongles, leurs yeux. ils ont juste plus de race mais il n'y a qu'eux qui ne le savent pas.
Ça se paye large, ça embauche la famille, ça explique aux gens comme moi qu'il est temps qu'ils s'habituent à la précarité.
Et ça dort tranquille sur ses deux oreilles. Pas de doute à avoir.
On galère à payer des factures d'électricité et à manger des légumes qui ont vus la lumière du jour. On a des tafs de merde parce que si on s'autorise un peu de temps pour réfléchir à un truc cool, les institutions sont très réactives pour nous faire passer pour des merdes et faire en sorte qu'on se laisse démolir pour de la besogne humiliante juste pour plus les entendre.

On se fait tourner le sang à cause de dettes débiles.

On voit des gens prendre du ferme pour avoir fraudé le métro, volé des pâtes et ce genre de trucs.

M'est avis que Benoît Hamon, quand il se propose de faire battre le coeur de la France, il parle pas des gens qui se font un sang d'encre pour 100 balles et qui fomentent des plans dingues pour assurer leurs subsistances du 15 au 27 du mois.

Pas sûr qu'ils fassent passer la clientèle d'Aldi au Lafayette Gourmet.

Ce sera toujours les mêmes angoisses, les mêmes stratagèmes.

Tout ça avec du shit légal pour qu'on s'engourdisse un peu plus encore. Anesthésie autorisée pour faire passer les disquettes.

J'ai pas hâte.

vendredi 27 janvier 2017

trop fun

L'avenue de Colmar c'est le pire endroit pour marcher. Aucune distraction. On croise la CCI, le lycée couffignal, Euromaster, des gens pressés, des gaz qui daubent et quelques boites d'intérim qui arborent des devantures de fast food.

- Vous maîtrisez le pack office, l'allemand et le silence ?
- Parfaitement madame, je suis une tombe qui parle allemand en faisant des tableaux Excel.
- Autre chose à ajouter ?
- Oui Madame, une sauce andalouse et un supplément oignons.
- Très bien.

Jamais tu verras un pékin se promener dans ce coin de la ville. En même temps, t'habites pas à Strasbourg pour convulser dans la pollution Avenue de Colmar et te taper des slaloms entre des molards congelés et des plaquettes de médocs.
Dans la ville de la petite France, faut être salement inspiré pour profiter du soleil dans ce coin là.

Je pense à ce réflexe contemporain consistant à vouloir faire du fun avec des données tristes. Tu trouveras pas plus chiadé qu'une boutique de pompes funèbres. On pourrait y vendre des déguisements, farces et attrapes sans que ce soit vraiment étonnant.
Et dans les boites d'intérim, t'as tous les refoulés du club Med qui s'acharnent à te faire croire que c'est génial de bosser trois jours tous les deux mois. D'attendre des reliquats et des attestations pendant des semaines en bouffant de la vache enragée.
Tu peux retapisser tes chiottes avec des soldes de tout compte, t'auras pas tout perdu...

lundi 2 janvier 2017

Voeux 2017

Je vous souhaite en vrac :
Des vagues écrasées
Des stylo volés
Une certaine grace, celle des moments où tout est à sa place
Des longues marches essoufflées
Les joues rouges de froid
Puis, les épaules dorées
Quelques morsures
Beaucoup de baisers
Des road trip
Des coeurs battants
Les tempes brulantes
Des frites (beaucoup)
De la bière format pinte bu en terrasse
Des jéroboam d'amour pur
Des chats à caresser
De la paix dès que possible
De l'humour
Des pièges à spleen
Du ravissement
Des résurrections
De la rage aussi, bordel
Du désir et de la concupiscence
Des luttes justes
De la cohérence et des contradictions
Des merdes de chien évitées
Des retards rattrapés
Quelques vanités
Du courage pour les jours sans
De la générosité pour les jours avec
L'humilité sans le dénigrement
De la fantaisie
Beaucoup de curiosité
Des erreurs
Des grandes discussions
Des engueulades têtues
Des amitiés solides
Des adieux rares et de nombreuses retrouvailles
Des jérémiades inoffensives
De l'amour propre
De l'amour sale
De la circonspection
Un avis sur tout
Des colères noires
Des nuits blanches
Aucun renoncement et très peu de regrets