Georges

Georges

mercredi 18 décembre 2013

All and more

_Organiser une conciliation entre mon Jekyll et mon Hyde.

_Mettre un terme à la palpation anxiogène des ganglions  cervicaux.

_Éviter les transports en commun, déclarer quotidiennement sa flamme au mouvement, à la brûlure des muscles, à la chaussée givrée qui apprend à danser à nos semelles lisses.

_Atterrir en douceur des vols nocturnes, rendre hommage au vertige dans toutes les situations, étirer les frissons, les transformer en orgasme.

_Multiplier les listes qui constituent une alternative correcte à l'angoisse.
 

_Listes : Verre à moitié plein
Pas de liste : Verre à moitié vide


_Ne chérir le spleen que lorsque le moral est par ailleurs assez balèze pour éviter la tragique et ridicule complaisance.

_Inventer des mondes, des langues, des mots, des couleurs.

_Affirmer la puissance de l'auto-persuasion

_Accepter le corps de trente ans, les cheveux de 75 ans, la fougue de 20 et une candeur toujours virginale alternée avec une clairvoyance glaciale.

_Regarder la découpe nette des chevaliers du quotidien, s'émouvoir une fois sur 10 de leur bonne volonté. 9 fois sur 10, avoir envie de les scalper au nom de la liberté qu'ils gâchent pour se transformer en salaire mouvant.

_Te chanter des chansons lorsqu'on émet des avis sur la gestion de ta vie, de tes forces, de tes intentions,  de la part occupée par ton Jekyll et ton Hyde dans tes réunions de conseil d'administration.

_S'attacher à donner la part belle aux avis particuliers formulés par des personnes particulières.

_Ne pas céder au terrorisme du sentiment: Dis moi que tu m'aimes //  Dis moi que tu m'as aimée //  Promets moi que tu m'aimes plus, que c'est fini, s'il te plait, je ne veux pas tourner notre page si l'encre n'est pas totalement sèche. Je ne veux pas tout saloper, tu comprends?

_Ne pas céder, ne pas céder. Laisser à chacun le soin de comprendre qu'il a déjà bel et bien tout salopé. 


5 commentaires:

  1. La méthode Coué ne marche pas
    dear dear Gioia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos encouragements.

      Supprimer
    2. Mais écrire si ...
      et je vous encourage,
      si, si....
      (et depuis longtemps)

      Supprimer
  2. Ne pas céder au terrorisme du sentiment... J'aimerais me tenir ne serait-ce qu'à cela...

    RépondreSupprimer