Georges

Georges

mardi 30 juillet 2013

Hail to the Thief



Dans un supermarché, une dame genre 80 piges, en porcelaine, est attendue par deux videurs à la caisse. Elle a mangé des cerises et se fait conduire dans le local de sécurité pour qu'on lui explique bien ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. 

T'as cru que t'allais kiffer gratos sur les cerises du capital mamie nova? 

Que dalle. Elle fend la foule sur le qui-vive entre deux videurs shérifs à la merde. 
Genre, elle a volé une télé-plate. 
Genre, elle a foiré le chiffre d'affaires annuel d'intermarché en bouffant trois cerises. 
Les deux pit-bulls qui n'ont rien eu à se mettre sous la dent de toute la journée s'en prenne à la faiblesse old fashionned d'une mamie qui sent la soupline. 

 
Calme comme une grenade dégoupillée, tu penses à attacher ces deux types avec du chatterton et leur faire des cocktails au destop servi à l'entonnoir.

Tu balances une colère froide et maîtrisée à la caissière qui essaie de te convaincre qu'elle est d'accord avec toi. 

La meuf à côté, la quarantaine ralph lauren, te soutient en acquiesçant comme un teckel de plage arrière. 

Qu'est ce qui se passe après? 

Elle se défend d’être une voleuse et on lui dit que : c'est c'qu'on va voir. 

On va la coller devant une vidéo d'elle en train de bouffer des cerises, vu que le ridicule ne tue pas.
 "Et ça? C'est quoi? C'est pas une vieille voleuse de cerises madame?"

Tu sens ton insubordination adolescente te dicter de faire de la merde. Taxer la plus grosse des pastèques et la foutre sous ton tee shirt, comme un ventre de femme enceinte. 
De toute façon, il n'y a pas de videur, ils sont trop occupés à coller la honte à une vieille dame. 

[Quoi? On a pas le droit d’être enceinte? Tu veux voir ma dernière échographie, connard?]

Je suis un soldat vaillant de la natalité, pas une vieille improductive. 
J'enfante dans la douleur et je contribue à l'effort national. Je suis peut être une catho no capote qui a oublié son rang de perle à la messe.
Je suis donc totalement irréprochable, à une pastèque près. 

Agacée comme tout, tu te réfugies dans des visions d'ailleurs. la chaleur t'écrase, un mec t'appelle, tu te retournes et il te fait signe en continuant de pisser sur un arbrisseau fraîchement planté. 

Tu montes dans la nacelle qui t'envoie loin, visions d'higher.  
Tu prends de la hauteur, rêvant de devenir l'Ange connasse.
L'eau qui dort en rêvant de la foudre.
Une Madone déglinguée qui fume des fleurs de Valium et s'arrachant les nerfs avec des ongles trop courts.

[Vas y, fais pas ta glauque. Putain, fais nous marrer.]

Mais non, je déconne, tu sais bien, c'est juste pour l'écriture, je m'arrache que dalle et je n'ai pas de cafards dans la bouche, mais je ne suis pas non plus ton amie ricoré.
  

 

L'illustration bien cool a été réalisée par Tibo Garcia, un grafistador marseillais qui ne manque pas de talent. 
Tu peux l'ajouter sur facebook ICI pour voir son taf
Tu peux aussi jeter un oeil par ICI


2 commentaires:

  1. excellent ! (l'article, je veux dire).

    RépondreSupprimer
  2. (oO)

    c'est une anecdote vraie, je suppose ?
    :/
    pauvre mamie ...

    en plus, je crois bien que techniquement, on a le droit de goûter, hein. Je sais pas si les supermarchés ont trouvé une "parade" mais je me souviens de ces groupes de gens qui se faisaient genre des picnics à l'intérieur des magasins ... parce que rien ne les en empêche légalement.
    m'enfin

    c'est triste, et t'as raison de témoigner...

    avec ça, je reste admiratif de la façon que t'as de continuer à poster régulièrement ici :o
    j'aimerais arriver à t'imiter un minimum là-dessus...

    bises toujours.

    PS : et vive le titre, quoi (:3) un très très grand album encore <3

    RépondreSupprimer