Georges

Georges

dimanche 12 février 2012

Mauvaise

Facilité déconcertante à créer un climat tendue de violence verbale et de négatif en foudre. 
Avaler des cachetons pour voyager en diazepam.
Dragon aux ailes de plombs qui vole en piqué sur le royaume des cauchemars.
Être tellement fatiguée des groupuscules dijonnais qui pensent avoir la ssecla. L'angoisse des foules, des bandes, des formations de personnes réunies sous le drapeau du mimétisme. 

Il y a de sérieux problèmes concernant les personnes publiques de ton enfance. 
Dimanche dernier, Hélène, cocker AB prod' qui chante des trucs au ralenti et qui s'éclate à sa façon avec "les garçons", ben cette Hélène qui balance à la télé : Je suis extrême. 

Il ne t'en faut pas plus pour l'imaginer en maitresse SM, cuirasse et cravache en train de faire bouffer ses cordes de guitare électrique à son abruti de mec. 

Hélène, ne dis plus jamais ça. 

Hélène, reste dans le registre bonne copine un peu trop empathique qui dit plutôt : mais ne t'inquiète pas, tout va s'arranger, tout s'arrange dans la vie, c'est pour ça que c'est beau...

Ce matin, Whitney Houston, on a carrément un problème. 
Encore ce même truc qu'on va entendre, drogue, excès, sommet de sa gloire et descente aux enfers. 
Lire un journal ça revient vaguement à les lire tous. 

Il y aura forcément un truc "jubilatoire" et une descente aux enfers ou quelqu'un qui "revient de loin". 


1963-2012

2 commentaires:

  1. "Whitney Houston, on a carrément un problème"... "Excellent...", comme dirait le Burns et non le Clift.

    RépondreSupprimer
  2. Christophe, ouf! tu as vu ma blague (à deux balles mais blague quand même :)

    RépondreSupprimer