Georges

Georges

dimanche 19 février 2012

I don't wanna be you

On s'installe dans un café qui pue le détergent, le mec qui tient le café, on voit qu'il savait pas trop quoi faire de son argent, il a investi dans la bonbonnière qui fera taire madame.
Il fait le café un peu cher pour qu'elle puisse maintenir le même niveau de vie. 
On se regarde, on hésite entre rire et fuir, mais on n'a pas trouvé de place alors voilà.  

Quand monsieur était junior dans la pub, qu'elle avait la carte gold en feu, peut être vivaient-ils à Paris, il y a beaucoup de couples de parisiens qui viennent s'établir chez les paysans essayer de leur refourguer des appareils lomographiques et des conneries design qui faisaient fureur à Paris, il y a quelques années. 

Un tas de conneries pour pouvoir te vendre un pins à 40 €, alors que n'importe quel enfant t'en fait un mieux, moins cher, plus personnel.

Dans le café bonbec qui chlingue,  pas d'affolement, il attend que vous soyez bien installées, il mange un truc, tranquille. Il a pas quitté son ex-vie imaginée pour se mettre la pression avec deux nanas qui poireautent 10 minutes. 

Leur enfant joue avec son ami, le gosse à des lunettes d'adulte, une chemise d'adulte avec par dessus, un pull d'adulte, il joue à la console dans son coin. Son pote mange des trucs chimiques et fluos. 

Quand les parents de l'invité arrivent, concours de joliesse, deux couples kooples qui se jaugent. 

Les reines du bal : Celle qui est contente d'avoir gagné avec sa robe en dentelle, couleur champagne, cheveux impeccablement défaits, bouquet de fleurs à offrir pour briller davantage encore. La reine perdante qui doit surement dire qu'elle est chef d'entreprise aux réunions de parents, jamais en aucun cas : "Serveuse dans le bar-bonbonnière que nous avons acheté mon mari et moi et qu'on galère à payer parce que vous voyez bien, on boit tout le café et on bouffe tout le tiramisu, ça nous fait tellement de peine de devoir essuyer des verres et servir des trucs".

Constat, toujours le même. pourquoi les enfants, les ados, invitent des amis pour que ceux ci les regardent jouer à la DS.
Tu n'aurais jamais fait ça. tu invitais des copines pour essayer de leur voler un baiser. 
Non, c'est faux. 
Tu n'ajouteras pas ça à la liste de tes petites saloperies.
Ce sont elles qui ont tenté leur chance avec Tom boy Georges de 7 ans.
Tu en as gardé un dégout pour les haleines chewing gum à la fraise combinée à la phrase : c'est dommage que tu ne sois pas un garçon qui t'as piétiné le cœur de zéro à dix ans. 

Avoir dans sa poche un stylo qui écrit sur toutes les surfaces ça donne envie de le sortir à la moindre idée et de pourrir toutes les surfaces avec des mots qui dégoulinent de larmes roses, acryliques. 

Marcher très vite et écouter, les couples pressés, qui vont manger chez machine et machin, le mari tient du vin, madame porte des fleurs coupées. 
Ces couples ressemblent à d'autres que tu as connu, qui jouent au papa et à la maman, cet embourgeoisement te dégoute, les fleurs coupées pour faire bien, les manières et les chichis. 

En marchant, le marqueur bien serré au creux de ta main, tu souris à l'idée que tes amis ne soient pas dans ce délire entrée plat dessert, anecdotes débiles : tu le racontes tellement bien mon amour s'il te plait.

Tu es tellement satisfaite de ne pas être avec les tiens dans une régression "une dinette presque parfaite" et toutes ces conneries de conventions adultariennes. 

Si toutefois des ami(e)s passent par là. RAPPEL :
- Si un jour tu déconnes à demander un verre différent de celui proposé pour révéler les arômes du vin.
- Si tu proposes : euh.. on pourrait pas manger à table?  
- Si tu t'excuses de ne pas avoir de fleurs 
- Si tu dis : on est dans la MMM... Pour ne pas dire merde. 

Alors, ton état nécessite une intervention, au pire des cas, une euthanasie. 
Je voudrais avoir tout ça, vous pouvez vous cotiser, tout n'est pas obligé de m'arriver immédiatement, mais d'avance, merci. Ah.

D'avance merci.

17 commentaires:

  1. Si un jour je déconne à boire du vin dans un verre à moutarde assis par terre, n'oublie pas de m'euthanasier…

    RépondreSupprimer
  2. Je t'attendais à ce sujet. Forcément. Un jour, peut être, avec les grands vins, viendront les verres de compet'. Mais pour l'instant, piquette et vaisselle ploucosse.

    RépondreSupprimer
  3. Georges...encore!!!!!

    Je commencerai par te présenter mes excuses pour cette longue absence de comm'...
    Bref...
    J'adore détourner ce que tu décris ici... C'est si bon de choquer!
    Au golf, dans un "grand" restaurant, chez des amis quand on est invité avec des gens "biens"... débarquer, bien propre, la raie sur le coté, les lunettes Tom Ford, la bouteille de premier cru.... et tomber le pull pour laisser mes bras dermographés faire saigner leurs petits yeux chastes!!!!

    Quant à ce parisianisme gerbant....

    Pour conclure, je préfère boire un grand vin dans un gobelet en plastique avec des gens biens que dans des verres à vin avec des gens "biens"....
    la bise
    G.
    PS : ton blog veux que je "prouve que je ne suis pas un robot"!!! j'adore!

    RépondreSupprimer
  4. Salut gueurn', Bah tu sais, choquer c'est pas forcément un truc que j'adore. Tu as du remarquer que j'ai plus de gueule à l'écrit qu'à l'oral.
    Ouaip, avoir un équipement parfaitement approprié à la vie adulte c'est surement bien, mais j'ai pas envie d'attendre ce feu vert matériel pour kiffer !
    La bise robot!!

    RépondreSupprimer
  5. je comprends... moi j'aime bien!
    faut dire que je n'sais pas écrire....donc... je compense...
    la bise humaine! (jeu de mot france télécom!)

    RépondreSupprimer
  6. "Je n'sais pas écrire..." n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  7. Le chewing-gum à la fraise: l'horreur absolue! Quand des élèves en mâchouillent, je le sens à trois mètres!

    RépondreSupprimer
  8. mots de vérif pour le commentaire> servile exemple ?

    XD ça s'invente pas
    résultat je sais plus ce que je voulais dire :/

    toujours aussi constructif :(

    ah si,c'est pas comme si j'aimais pas quand tu dis du mal, mais je crois que malgré tout, je préfère quand tu parles de la neige :p

    la description est excellente, mais je te trouve quand même "mauvaise" avec la réelle intention d'être mauvaise. non ?

    par rapport à tes tristes rapports avec les filles quand t'étais petite, je peux pas "savoir" l'effet que ça fait, et t'as beaucoup dû réfléchir au sujet, mais s'il y a quelque chose que tu ne peux reprocher à personne, que ce soit à 10, 20, 30, 40 ans etc, c'est de ne pas être homo.

    si ça peut te conforter, sache que nombreux sont les hétéros (je parle des hommes, là) qui tout au long de leur vie n'arriveront jamais à leurs "fins" (sens le plus large) avec les femmes... :/

    RépondreSupprimer
  9. (Une preuve: ta politique de modération est bien étrange)

    RépondreSupprimer
  10. Georges, t'as jamais attendu que le feu passe au vert, je suis sûr. Continue.

    RépondreSupprimer
  11. Calyste : Pareil, on ne peut rien me cacher concernant les chewing gum à la fraise.

    Injektileur : Mes rapports avec les filles ne sont pas tristes, c'était plutôt amusant comme souvenir. Je n'y ai pas beaucoup réfléchi, juste quand t'es une enfant un peu sauvage et garçonne, t'emballes grave. Essaie, je te jure ça marche!
    Merci pour ton commentaire.

    Soupault lait: une preuve de quoi...?
    Depuis que je modère, je n'ai rien laissé "lettre morte", tout ne m'arrive pas cependant, on me l'a dit.
    Pas de censure.

    Nicolas : Oui, je suis ce genre là, on klaxonne et je ris. Je ne vais pas arrêter mais je fais attention à moi.

    RépondreSupprimer
  12. george > oki, si c'était plutôt marrant, alors essaye de le rendre autrement dans tes textes, parce que je te garantis que c'est pas l'impression qui en ressort

    RépondreSupprimer
  13. C'est, encore une fois, TON interprétation.
    GeorgeS.

    RépondreSupprimer
  14. je viens de faire une fausse manip qui a zappé ma réponse...


    putain... (-_-")



    allez, je laisse tomber, c'est pas très grave, j'ai pas envie de débattre ou même de me disputer...

    tant pis....



    bise toujours

    RépondreSupprimer
  15. "allez, je laisse tomber, c'est pas très grave, j'ai pas envie de débattre ou même de me disputer..."
    Cette phrase ne laisse rien tomber. Tu es le seul à m'avoir dit de ce texte, de ce passage qu'il est triste, je sais tout de même dans quel état d'esprit j'étais, je suis.
    C'est bon? ou tu veux qu'on parle des heures de ton ressenti?

    RépondreSupprimer
  16. J'aime ce post, contrairement aux couples kooples (comme c'est bien dit !) que je déteste...

    RépondreSupprimer
  17. ouais... les couples kooples sont des têtes à claques.

    RépondreSupprimer