Georges

Georges

mardi 28 février 2012

Etat_s d'esprit.

_ Un nouveau voisin bruyant comme un cheptel de bisons, une attitude un peu trop pote alors qu'à part être jeunes et voisins, rien ne nous rapproche pour l'instant. Allure de scout de France. Au minimum il a des bons restes de ses années de caté et il va penser dans pas longtemps qu'il peut sonner chez nous pour un oui ou pour une bière. 
Peut-être qu'il nous connaîtra un peu plus que la voisine précédente, du coup ses potes nous ferons des sourires cons, nous sommes en passe de devenir : les voisines lesbiennes d'un scout. 

 _  Rêves de tatouage, d'ascenseur, de chaussures têtes de mort dont tu veux te débarrasser, bras noir comme Daniel Darc, appareil dentaire qui modifie beaucoup ton élocution, meurtre à coup de tableaux volés, le tout en une sieste et une nuit. 

_ Hurler dans un interphone ne te pose pas de problème, être la folle de l'immeuble non plus. 

_ Polisse est un film qui génère sanglots et rires, 50/50. C'est bien joué. 

_ Le soleil, la douceur, ça te fait totalement classer l'hiver 2012 dans tes archives et penser positivement au printemps, à ses perspectives... Robes à fleurs, terrasses, siestes dans l'herbe et bicyclette. 

_ Le consensus autour de J.D et le film en noir et blanc dont tu ne préfères pas écrire le titre, est assez chiant. C'est comme s'il n'y avait qu'un acteur dans ce film, c'est comme si J.D devenait un peu plus superficiel à chaque apparition télé. Aucune sympathie pour cette équipe.

_ On peut dire que c'est de la mauvaise foi, du mauvais esprit, une volonté d'être "contre" alors que tout le monde est "pour". Non, c'est juste un ras le bol global de la pensée unique. Et le fait que quelqu'un partage la même nationalité que toi ne suffit pas à faire de cette personne ton "poulain" de l'autre côté de l'Atlantique.

_ Tu aimerais avoir une machine à écrire pour un projet précis.

_ Une machine à écrire ça coute un bras, les rubans de rechange doivent couter un oeil, tu ne te mutileras pas pour l'amour de l'art. 

_ Résolution immédiate du problème "machine à écrire".

_ Il y a très peu de patience dans ton cocktail sanguin. 

_ Il y a très peu de chance que tu en viennes un jour à soutenir quelque chose que tu n'as pas vu, corps et âme, sous des prétextes bleu blanc rouge, cocorico. C'est mort. 

_ Les choses importantes deviennent des anecdotes, les trucs sans intérêt sont étudiés à la loupe. 

_ Ok. Vivons ensemble dans ce monde là. 


9 commentaires:

  1. Encore un texte à se faire tatouer sur le ventre pour le garder toujours

    RépondreSupprimer
  2. Polisse, j'avais beaucoup aimé aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas: Merci, peut être est il un peu acide.

    Calyste: je m'en souviens, tu me l'avais conseillé, j'y ai repensé en le voyant.

    RépondreSupprimer
  4. Bobo attitude quand tu nous tiens...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas de quoi tu parles Anonyme. Tu précises ou tu c'était juste pour troller avec une énigme?

    RépondreSupprimer
  6. Le genre sentencieux est très prisé sur le web... On en a tous des hocheurs de tête, des donneurs de leçons. Dans les bistrots, ils étaient avant internet

    RépondreSupprimer
  7. Je suis tellement plus hobo que bobo ... !

    RépondreSupprimer