Georges

Georges

mercredi 18 janvier 2012

Il n' y a pas de feu sans fumée

Ton cerveau est une monture de rodéo qui envoie balader toute tentative de soumission. 
Il faut déployer des talents de courage pour ne pas plonger la tête la première dans le confort de la stupidité. 
Tout ceci ne veut pas dire grand  chose. 
ça doit sous entendre que tu te trouves intelligente. 
C'est vulgaire. 
Tu voulais faire un signe, comme si quelqu'un y était attentif, comme si qui que ce soit pouvait être à l'affût. 
Tu revendiques : je vais très bien merci. 
Très très bien. Merci.
Séchant des perles de nerfs, ramassant ta grande gueule gisante.

Les rues avalent tes pas pressés, ton souffle chaud, vapeur de non-dit qui (c)rêvent de s'échapper. 
On ne bâti pas de déprime solide sur une tristesse toute relative, c'est cette idée la plus consolante. 
Cette idée et quelques sourires aussi, soirée diapo dans ta tête, tellement d'étreintes et de rires, des accolades rassurantes qui se portent en amulette. 

C'est le chapelet que tu égrènes quand tes forces se rendent. 

Tu laisses la trace de délires matinaux ici. Tu y laisses l'espoir de ce réveil meilleur. 

Tu le portes, il te porte. 
Tu l'ajustes comme une broche, à la première intervention maladroite, au premier  dommage de cette journée, tu ricaneras, parce que tu as mis ton espoir aujourd'hui, polarisant et imperméable.

De toutes les conneries, s'en foutre, s'en foutre, s'en foutre...
Jusque là, s'en foutre.

La chance de connaitre l'exaltation, l'émerveillement, l'emporte sur les jours blancs. 
La chance de savoir trouver de la beauté partout efface la mélancolie surjouée des jours sans.

C'était le post jeune fille en fleur. 
C'était le post de 6h50.
C'était un moment pour se recentrer, faire de ta fureur une fête et repartir sur les rails avec le coeur meilleur.


5 commentaires:

  1. C'est beau , touchant, émouvant...
    Merci . Tendresse M

    RépondreSupprimer
  2. "Mon enfant, ma sœur, songe à la douceur...." Comme je me sens de ta famille!

    RépondreSupprimer
  3. M: merci beaucoup! je suis contente que ce texte te plaise.

    Calyste: Famille choisie ;)
    Et j'aime beaucoup "l'invitation au voyage" c'est l'un de mes poèmes préférés.

    RépondreSupprimer
  4. Elle fait du bien la force qui se dégage de ce texte...

    RépondreSupprimer
  5. Christophe, je suis flattée d'être associée de près ou de loin, au mot FORCE.

    RépondreSupprimer