jeudi 24 novembre 2011

Pétrie d'amour.

Avant tu te trainais un boulet de compétition. La meuf qui s'est cramé les neurones à l'ennui. Drogue dure. 
Le jour où elle s'est décidé à se casser de ta vie, elle a emmené avec elle une chatte revêche et complètement mal aimable que vous aviez ensemble, dans un délire : On joue à la maman et à la maman. 
Les deux folles parties, tu t'es mise à regretter très fort la présence de la plus velue des deux : Luna. 
Un prénom inspiré par le dessin animé Sailor Moon, car cette carne avait un croissant de lune sur le front.
Elles se sont donc cassées toutes les deux. Les connes.
En larmes, tu as appelé ton boss de l'époque, il y avait sur ton lieu de travail le numéro de quelqu'un qui filait des chats. 

La nana à l'autre bout du fil n'a pas résisté à ta voix chevrotante : Il s'est barré avec le chat!!!!
Oui, comme t'allais pas faire ta gouine à chat, tu lui as parlé de ton connard de mec et vous avez chanté ensemble sur l'air de "tous les mêmes".
Elle était désolée, il ne restait plus qu'un seul chaton, une petite chatte, moche, qui louche, que personne ne veut. 
C'était un dimanche, elle est venue avec la supposée mocheté. 
Elle m'a mis le truc dans la main, on arrivait pas à faire la mise au point, elle louchait plein pot. 
La gentille dame : Elle s'appelle "Coquette". 
Tu m'étonnes.
- Elle est très mutine...

Te voilà avec ton frère, plaquée comme tout, à sangloter. Et maintenant, tu as une chatte qui bigle. 
En fait, vous étiez faites l'une pour l'autre. tu ne le savais pas encore. 

Elle a été : coquette, clochette, courgette, cagette et à nouveau (définitivement) Clochette. 
Elle est poltronne et flemmarde. 
Elle maitrise totalement sa loucherie.

Quand tu es bien à la ramasse, que tu t'écrases la gueule contre un oreiller pour ne plus rien voir autour, tu n'as qu'à prononcer son prénom. 
Elle sait bien que tu ne ruisselles pas l'eau du thon, que tu n'as rien dans les mains qui vient du KFC mais elle se pointe en courant comme le petit Tonnerre de Yakari.
Elle saute à tes côtés, elle te masse les lombaires, te draine le foie, te griffe dans l'emportement. 
Ce truc, elle ne le fait que quand c'est la déprave totale.
Juste pour vous dire, elle vient de le faire. 
Juste pour vous dire, tu es retombée amoureuse.
Juste pour vous dire, certains parlent de leur enfant alors what the fuck, toi, c'est un chat que t'as.

16 commentaires:

  1. C'est la cohue; Let Me In:
    http://www.youtube.com/watch?v=4rb8aOzy9t4

    proesses (des steppes)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu un chien, je sais ce que c'est.

    RépondreSupprimer
  3. L'amour des chats est sans doute un pré-requis a la scélératerie la plus évidente... J'adore les chats!
    Ils ont un déplacement si proche de l'élégance anatomique, une présence curieuse et frontalière -comme molletonnée dans la chair adipeuse du rêve-.
    Quand j'y pense j'ai l'impression qu'ils louent leur âme...et leur estomac.

    J'espère que celle-ci te restera longtemps.

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de lire ton post à Tizef le noir pelotonné moitié dans mes bras moitié sur le clavier, va donc cliquer dans ses conditions !

    RépondreSupprimer
  5. De tous tes posts, celui-ci est mon préféré (pour le moment, hein !). Bises à toi et à Clochette.

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme 1 : MERCI!

    Calyste : Les chiens sont pires non? enfin ils m'ont l'air parfois de vivre dans l'abnégation totale.

    Anonyme II: Je ne vous comprends pas.


    Forban : Oui, il n'y a aucun doute là dessus, elle va rester longtemps et ma chérie avec :D

    Laplume: Les chats d'intellectuel(le)s... que veux-tu.

    An'So : Merci. Bises de nous trois. Clochette a un sérieux crush sur toi ...

    RépondreSupprimer
  7. Ah, les tranches de vie de Georges, ce régal

    RépondreSupprimer
  8. Merci Up ten.
    Merci Nicolas!
    ça parait con de parler de son chat mais bon, comme déjà dit, je n'ai pas d'enfant!

    RépondreSupprimer
  9. Yes, une petite réjouissance du dimanche. Merci Georges ! :)))

    M.

    RépondreSupprimer
  10. Je raconterai pas ma vie ici mais mes parents ont toujours eu des chats... un vieux teigneux, un tout mou peureux, une panthère noire revêche et d'autres, tous plus barrés les uns que les autres...

    Ma moitié, dans sa famille, ils avaient des chiens... mais en appart, c'était pas gagné...
    Du coup, on a 2 chats...

    Deux, Chartreux pure race, 2 monstres de plus de 8kg 500 chacun (un des 2 est monté à 9.2kg!)...

    On pourrait passer la journée à les regarder vivre... enfin, une partie de la journée... celle où ils dorment pas... les salauds!!!

    Je pourrais écrire des pages sur eux....

    J'te comprends Georges, les chats sont comme des enfants pour ceux qui n'en ont pas...

    J'aurai juste envie qu'elle te laboure moins le dos, ça voudrait dire que tu serais plus en forme...
    Mais, ça aussi, ils le sentent...

    Gros bisoux...

    G.
    PS : pour certains Anonymes : j'avoue que je comprends pas trop vos posts... trop de références à des références... je suis surement soit trop con, soit pas assez intello... soit les 2! en tout cas, ça me fait marrer....

    RépondreSupprimer
  11. wow Clochette fait 4kg!
    Ouais, c'est bienveillant les chats.
    Bises Grand gueurn!
    Salut aux cavaleurs.

    RépondreSupprimer
  12. ici, je me disais, j'ai le choix :

    1 : wouhou, trop mignon

    2 : argh, non, georges est passé du côté obscur de la force des "blogueuses à chat" !

    :p :p

    et ça sert à rien de rajouter que c'est un très beau portrait que tu nous fais là

    RépondreSupprimer
  13. Ouais, je me suis dit la même chose, ATTENTION!!!! les chats peuvent t'enfermer dans une catégorie pas super Georges. Mais bon. C'est fait, je ne vais pas parler d'elle tous les deux jours.

    RépondreSupprimer