Georges

Georges

mardi 15 novembre 2011

Novembre

La perte de temps à se trouver mal gaulée, bancale, pas comme il faut. 
Parce qu'on en bouffe trop du comme il faut.
Il te semble être de la génération de ceux qui ne sont pas spécialement pour sans être tout à fait contre. 
Un petit contre. Le genre de petits nazes qui va shooter dans une poubelle et la remettre à sa place. Bien dressé.
Donne ta patte.

La génération de ceux qui fournissent la vaseline. 
Vulgaire de temps en temps mais ça va pas plus loin dans l'agacement. 

S'il vous plait, ça fait tôt pour aller se coucher en milieu d'après midi parce qu'il fait froid, que la tisane à l’hibiscus ne réchauffe pas comme elle le devrait, cette conne.

Génération pisse mémé et revival tricot. 
Indignation en forme de coeur. 
A la masse, tu sors encore ton majeur, outraaaaage.

S'il vous plait, ça fait tôt aussi pour avoir envie d'un joint, d'un valium ou des deux.

Cette espèce de micro pluie qui tombe sur tes micro nerfs, qui te froisse la gueule, qui charge tes vêtements d'un poids supplémentaire.  

Cette espèce de petite nuit qui précède la vraie, celle des loups et des silhouettes pas nettes. 
Tu aimerais retourner le temps, croire aux loups qui cherchent dans les rues un truc à bouffer. Les loups s'en foutent de comment ils sont gaulés. 

Pour les chiens c'est la même, ce matin, t'as vu un chien pas tellement haut qui avait une taille de tonneau, il était flanqué comme une valise à quatre pattes dans laquelle on ne peut pas mettre grand chose. 

Wow, joie. Béate. Novembre. De merde.





2 commentaires:

  1. aucun commentaires, étrange. Continue !! J'aime !!

    RépondreSupprimer
  2. Ouaip, c'est peut être trop glauque.
    Ou .. trop vrai?

    RépondreSupprimer