Georges

Georges

jeudi 25 août 2011

She said NO NO NO

Tu as attendu le Rock&Folk de septembre pour lire quelque chose de cool sur Amy Winehouse. Sans doute que nombreux d'entre vous s'en fichent bien comme il faut de cette chanteuse soul, ballerines blanches cradées aux pieds, choucroutée et maquillée outrageusement.

Dans ce cas, on se retrouve plus tard.

Pour toi elle a toujours eu la classe Amy, même épave.
Au plus triste de ses prestations, elle t'a tout de même émue et sa voix, putain quoi.
Alors qu'on lui collait une étiquette d'enfant gâtée, tox et ravagée, tu ne voulais reconnaître que l'amour taré qui la consumait. Elle avait eu le courage de balancer son Rehab au milieu des Ting Tings et autre pop acidulée et R'n'B Rihannesque. Au milieu des Barbie sophistiquées et lisses elle avait une autre forme de sophistication.
Chignon qui dit bien: fuck off, slim et crayola autour des yeux elle envoyait la sauce avec son timbre vintage, Lauryn Hill un peu moins Zion, un peu plus camden. 

Enfin, tu l'aimais bien et enfin, c'était bien de lire dans ton magazine préféré un semblant de vérité sur sa mort et sur sa vie. Loin des pisseuses hyper produites, Amy a chanté de la Soul selon aucun calcul marketing, juste parce que ça aussi, c'était sa came, et que la demoiselle n'était pas dans le reniement, la demie teinte.

C'était pas une control freak  elle y est allé sans plan de carrière. Les mains dans les poches de son Slim, le regard mélodramatique, elle a martelé son No, No, No.

A 27 ans paf! lowerdose. Morte d'avoir mis fin à de nombreuses années d'excès tous azimuts.

C'est parti pour la grande messe et les putasseries en tout genre.
... Et tout le baratin sur le club des 27. Rejoindra-t-elle Jim Morrisson, Janis Joplin, Jimi Hendrix... and co?
C'est surement l'angle médiatique le plus abruti de cette disparition.

Pacôme Thiellement signe un article vraiment bon à ce sujet dans Rock&Folk.

Voyez plutôt :


(...) Le problème de ces artistes bousillés n'est pas d'avoir eu 27 ans. leur problème, c'est de ne pas en avoir eu 28. Les passages de vies se faisant à chaque septénaire, c'est à partir des indices 7,14,21,28 et 35 que nous pouvons évaluer la façon dont le monde nous a marqué. (...) 
28 ans, c'est la confirmation de l'adulte : désormais arrête d'agir avec inconséquence, paye tes impôts, reproduis-toi et fonde une famille, tu te souleras la gueule le week-end. (...)
Ne pas avoir 28 ans, c'est rester éternellement la comète du poème de Höderlin: c'est avoir "la rapidité des oiseaux" , "fleurir en feu", et "être en pureté comme les enfants" ; mais c'est aussi éviter le moment où, ayant vraiment bavé de toute la salade dégoûtante des civilisés, il ne nous est donné d'autre choix que de nous radicaliser ou de nous prostituer. Avant 28 ans, on peut être un poète, un visionnaire, ça reste acceptable; c'est après 28 ans que l'on peu vérifier le sérieux des refus initiaux et le poids de notre grâce face à la pesanteur de la société. Les crapules le comprennent, mais à l'envers, quand ils disent que "ne pas être de gauche à 20 ans, c'est n'avoir pas de coeur, et ne pas être de droite à 40, c'est n'avoir pas de cerveau". 
C'est le contraire qui est vrai : ne pas retourner sa veste est un art et rester honnête dans un monde qui ne nous aime que vendu ou mort demande la rigueur d'un samouraï! Après 28 ans, c'est une autre affaire que de cracher dans la soupe quand celle ci pue le foutre mêlé au sang... Mais c'est là que ça devient intéressant. C'est ça que, désormais, nous devons avoir la force de vivre. 
Il faut cesser de mourir avant d'avoir 28 ans, parce qu'il faut cesser de se laisser tuer par un monde qui se nourrit goulûment de notre propension au martyre. Il faut cesser de mourrir d'avoir trop bouffé d'alcool, de drogues et d'amour triste, parce qu'il faut cesser de donner raison aux crapules contre nous, et commencer enfin à les vaincre avec leurs propres armes : impitoyable lucidité, discipline de fer, sens pratique et magie noire. 
(...) 
Le monde adore les artistes extrêmes lorsqu'ils se tuent prématurément et qu'on peut les transformer en icônes et en produits culturels. Mais nous qui détestons ce monde, nous refusons encore aux honnêtes personnes qui y apparaissent de s'y laisser mourir. 
Et nous déclarons officiellement le club des 27 fermé : Parce que la Mort ne nous mérite pas.




Voilà qui est bien envoyé!
Georges, 28 ans et 11 mois.



19 commentaires:

  1. "C'est beau la vie"

    Vive notre troisième décennie du "vivre encore et toujours"
    avant que
    "la faux sa fesse"!

    RépondreSupprimer
  2. C'est de loin l'article le plus intelligent que j'aie lu depuis longtemps!

    RépondreSupprimer
  3. Je parle de l'article du journal, bien sûr. Les tiens, je les aime toujours autant.

    RépondreSupprimer
  4. Très belle démo, ce R&F. Parfait article.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, il est bon cet article! J'adhère en bloc.
    J'étais sûre qu'il plairait aux personnes de qualité que vous êtes :D

    RépondreSupprimer
  6. "commencer enfin à les vaincre avec leurs propres armes : impitoyable lucidité, discipline de fer, sens pratique et magie noire."
    C'est bien quand on te donne les clés.

    RépondreSupprimer
  7. j'ai envie de dire qu'il n'y a pas débat...
    et pourtant, il y aurait débat
    ^^"
    je mets très facilement rockn folk, les inrocks (beurk), télérama et les cahiers du cinéma dans le même panier...

    j'avoue que le texte que tu cites est logique, et beau...
    des cycles de 7 ans plutôt que de 10... ça peut se justifier...

    mais à bientôt 30 ans, j'hésite à te dire que ça se justifie complètement
    lol

    je commente pas toujours (je suis pas toujours très "content" de ce que t'écris, et je veux pas me laisser aller à la critique inutile et personnelle) mais je te lis toujours avec attention, touché par la qualité formelle et la franchise avec laquelle tu travailles. Sans parler de la régularité que j'apprécie beaucoup également
    8)

    je compte sur toi pour que ça dure :p

    bise, si tu permets (^^")

    RépondreSupprimer
  8. Hello!
    Mais... Je croyais que tu avais 20 ans???
    Tu viens de dire que tu n'es pas très "content" mais je ne comprends pas vraiment de quoi tu parles. Tu peux m'en dire plus?

    Alors R&F n'est absolument pas de la même trempe que les autres magazines que tu cites. A savoir qu'il n'y a aucun fasciste que ce soit dans les pages de R&F. Est ce que tu le lis régulièrement?

    Il y a de très bonnes plumes et des gens qui connaissent la musique ... et l'humour!


    Ps: Je ne travaille pas. Je tape et je clique sur publier. Je préfère le(re)dire.

    Bises en retour.

    RépondreSupprimer
  9. Depuis une année environ, j'achète à nouveau chaque mois Rock&Folk, un titre qui a accompagné les années de mon adolescence et de ma jeunesse depuis longtemps évaporées. C'est la seule revue en français qui parle de musiciens comme j'aime qu'on (m')en parle. Les Inrocks sont des bobos staliniens et les autres titres ne m'attirent pas. En vieillissant, si on ne sait pas toujours ce qu'on aime, on sait ce qu'on n'aime pas. Une question de génération joue certainement - je dois avoir à peu près le même âge que Patrick Eudeline - mais pas uniquement car ils ont engagé des plumes bien plus jeunes. La rédaction a su recentrer son propos sur le rock'n'roll, la soul, le blues, la country et la pop de qualité dans une perspective historique et ça, c'est appréciable dans une époque où trop de producteurs, diffuseurs et journalistes à la botte des premiers aimeraient nous faire croire qu'on n'a plus de mémoire. De plus, grâce à leurs oreilles comme des radars tournant à 360°, ils sont toujours sur le coup pour parler des bonnes rééditions (CD et vinyls). Tout récemment, j'ai suivi une critique et j'ai acheté un double album CD de Candi Staton, une chanteuse soul dont la voix donne le frissons. Je l'écoute en boucle.
    Pour tenter de développer une niche dans le multimédia contemporain, la qualité des articles fait la différence et même si Rock&Folk n'est plus la grande revue des Philippe Garnier, Yves Adrien et autres plumes rares, elle reste une compagne qui se tient bien.

    RépondreSupprimer
  10. René Claude, très bonne défense de ce très bon magazine : Clap Clap.

    RépondreSupprimer
  11. Olivier:
    quand même giga violente la nana...
    Bon je ne suis pas un grand connaisseur, j'ai son album Back to Black donc j'avais trouvé qu'il y avait quelque chose!
    "I said no no" moi cela me fait plutôt penser à Black Horse and the Cherry Tree de KT Tunstall :o)
    no, no en fait 28 ans c'est le plus bel âge ;o)

    RépondreSupprimer
  12. dsl, je maintiens ce que j'ai dit.
    c'est pas très grave, je vais pas m'énerver si je suis pas d'accord, et les envies de débattre me font vraiment défaut.
    Rien que de lire le nom d'Eudeline me donne envie de cogner, donc c'est pas la peine.

    georges, j'ai jamais essayé de faire croire quoi que ce soit sur mon âge, j'en parle assez souvent.
    Mais c'est pas très grave non plus, c'est pas comme si j'attendais que quiconque, même toi, lise attentivement mes machins, surtout a posteriori.

    bise toujours, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  13. Je me souviens sur ton blog avoir été étonnée de ton age. C'est à dire 20 ans et de ta réaction : il faut lire attentivement blabla...

    Enfin... Si tu veux, je suis rassurée que tu n'aies pas 20 ans, je trouvais que ça faisait jeune pour être revenu de tant de choses.
    Ceci dit, si tu veux te persuader que je lis ce que tu écris en diagonale, je ne vais pas me justifier là dessus. C'est un débat vraiment con pour le coup.

    Pour R&F. c'est un magazine... Il y a des raisons plus sérieuses de se mettre en boule que le nom d'Eudeline.

    Enfin, la bise hein!

    RépondreSupprimer
  14. Olivier: Bienvenu! J'aimais beaucoup cette chanson après avoir vu KT tunstall la jouer en live. Hélas.... Un opérateur téléphonie internet l'a prise pour une publicité et me l'a tout simplement rendu IMPOSSIBLE.

    RépondreSupprimer
  15. georges > (^^")
    tu saisiras pleinement la signification des deux petites gouttes de sueur sur ce smiley

    le message est simple
    ne m'écoute plus.
    XD
    bise toujours
    merci de ta patience.

    RépondreSupprimer
  16. nombre d'entre vous s'en fichent

    RépondreSupprimer
  17. Merci Anonyme Bescherelle.
    Si tuveux, il y en a pas mal d'autres. Je compte sur toi :)

    RépondreSupprimer
  18. J'adore .. que tu es brillante, Georges .. je te lis pour la première fois et je suis vraiment impressionné ... Fabien

    RépondreSupprimer
  19. Merci beaucoup à toi.
    es-tu le Fabien que je connais mais que je ne vois pas... ?
    A très bientôt ici alors.
    G.

    RépondreSupprimer