Georges

Georges

samedi 9 juillet 2011

chacal

le samedi matin on exhibe sa réussite sociale, le bon état de marche de l'utérus de madame, les poussettes et les enfants auxquels on s'adresse comme s'ils étaient débiles mentaux : MAMAN A DIT NON LILOU!!
Avec un nom de chien c'est sûr qu'on ne vous obéira pas!
Lilou ne ramène pas la baballe. Lilou arrache les jambes de ses poupées. 
On achète un jouet cheap qui envoie des bulles et ça égaie les filles vaguement sur les nerfs qui écrivent des méchancetés à une terrasse de café. 

Le samedi matin c'est "m'as tu vu, moi je t'ai vu". On se jauge, on baisse la tête, on joue à "j'tavais pas r'connue" et ça vaut mieux ainsi.

Tu te pointes avec aux pieds une paire de bottines achetée la veille, tu entends encore la vendeuse te rassurer, te dire que c'est exactement ton style : Négligé. 

Merci darling. 
Dans le journal tu lis qu'un homme a violé sa femme après l'avoir bien battue, il plaide l'amour fou.

Sur la même page, un appel à témoins pour retrouver les parents d'un bébé jeté dans les vignes après avoir été étouffé.

Un homme se fait un torticolis pour lire sur ton cahier qu'un homme se fait un torticolis pour lire sur ton cahier.

Ambiance début novembre. 

Pas de vamos a la playa, de la pluie, des gilets.


Georges, en mauvaise débronze.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire