Georges

Georges

jeudi 2 juin 2011

Weak as I am

Dans le train...
Un jeune homme sort une haleine de gin de sa petite bouteille de Vittel. 
Mascarade. 
Il est tout juste 8h du matin.
Des militaires hilares matent, affamés, tous les culs qui traversent le wagon en riant grassement.
C'est l'histoire d'un chti, d'un breton, d'un alsacien et d'un piercé parisien... 
Ils se font face, ils critiquent le capitaine, ils ont des sacs de guerre et des coupes courtes. 
Ils ont faim de femmes et ne savent pas le cacher.
A gauche, l'apple store : Iphone, Ipod, Ibook.
Tu aimerais écrire un truc sur le train... pas "à propos" du train mais "sur" la tablette devant toi. 

Georges Was Here. 

Les lettres de vétérance de ta délinquance supposée. 

Sur le chemin, encore, "Le pen" écrit dans un coeur.
Ben tiens, pourquoi pas un briquet I love Kadhafi aussi...

Hier tu as poncé un parquet, tu t'es tordue la viande, tu as sué de l'huile de coude. 
Aujourd'hui tu es un muscle vrillé.

Tu t'es bien marrée aussi. 
La viande qui se marre c'est joli, ça laisse des belles traces. 
Tain, me fais pas rire, tain, j'ai mal, tain. 
Rien de plus intéressant ne sortira de ce clavier aujourd'hui.

Georges,  
Fragile de corps et d'esprit. 

 

4 commentaires:

  1. Aaaah les bidas, sacrés "crève-la-chatte"..... Je connais cette peinture, c'est de qui déjà?

    RépondreSupprimer
  2. Deux choses qui n'ont rien à voir entre elles (mais je suis ma pensée au fil de ton billet):
    - j'adore écrire dans les trains et sur les trains, les gens autour de moi.
    - j'aime beaucoup ce tableau de Caillebotte: les Raboteurs de parquet, je crois.

    Une troisième: heureux de te retrouver aussi!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours beaucoup aimé ce tableau, la lumière et les peaux, les corps dans l'effort. Et il s'en dégage une certaine bonne humeur!
    J'aime beaucoup écrire dans les trains, observer, certains vivent leur voyage comme une véritable aventure, le billet bien serré dans leur main et je les trouve touchant. Les gens sont émouvants quand ils ne me sont pas insupportables! (j'exagère)
    à bientôt!

    RépondreSupprimer