Georges

Georges

jeudi 26 mai 2011

Et après

Tes examens sont quasi terminés... Pour ce mois ci, ils le sont. Restent trois épreuves pour Septembre. L'avantage de passer une licence par correspondance.
C'était amusant ce retour à l'école, la béU, le restaurant scolaire.

Il y a une histoire compliquée entre toi et l'école. Depuis toujours tu as trouvé ça pénible, injuste. Tu as toujours pensé que les profs n'avaient que faire de ta relative excentricité d'alors, de tes soucis d'adolescentes qui transpiraient de partout. De tes yeux trop chargés de larmes et de pétards. De ta silhouette informe couverte de loques. Tes putains, tes merdes. Tes pfffff on s'en fout de faire une marge de deux carreaux non?? ça a une réelle importance? 

Pour information un élève ayant un réel problème d'opposition ne décolle pas de 8 parce qu'on finit toujours par lui enlever deux points pour omission de cette putain de marge et deux points pour le retard... Comme il est à la base pas super doué, sa médiocrité devient pire, c'est un 8. De 8 en 8, il croit qu'il vaut huit. 
Parole de huit. 

à 16 ans tu t'es cassée de là bas... Tu as dis ras le bol d'être notée sur 20, allons voir ailleurs si tu y es. L'ingratitude des profs qui ne se souviennent pas ce que c'est que d'accoucher de soi même et qui veulent qu'on soit tous les mêmes, bon petit singe savant.
C'est bon, cassos.

Et puis non, tiens, pourquoi pas un bac à 19 ans...
Et puis of, oui, un petit BTS à 25 ans...
Une licence à 28, comme ça pour voir. Sans prof et sans élève. Toi Toi Toi.

Tu as toujours eu un haine profonde pour les profs, c'était avant d'en rencontrer qui voyait au delà de ton visage fermé et de ton inaptitude.

Aujourd'hui, quand tu vas passer tes exams, il n'y a là bas que des accidentés comme toi, qui ont arrêté, repris, oui, non, oui...

Les profs sont avec nous comme ils auraient dû l'être avant, gentils. Ils se disent que wow, putain, on prend sur nous pour faire des études. Sans être obligé. On est vieux (oui oui, ya des papys dans l'amphi des cours par correspondance) et qu'on en veut. 

Putain, tu es passé de déchet scolaire à ça, à quelqu'un qui en veut!!
Vise un peu l'ascension sociale!!
Dans ton casque chante Barbara, de temps en temps tu fermes les yeux, pose ta tête sur ton épaule avec un sourire délicat. C'est l'effet Barbara. 

 regardez ça comme elle est jolie... Barbie... 


  


Votre Georges...
Bouillonnant.

12 commentaires:

  1. Le mal de vivre une de mes chansons préférées de BARBARA qui a bercé ma vie et celle de mes jeunes; Si parfois j'ai entendu ou deviné le reproche de ces choix pas toujours bien joyeux, j'aime l'amour des mots, les bons maux que je peux lire ici ou là en écoutant Barbara et d'autres ...Merci Georges :)

    "J'aime les gens qui doutent" et qui vont leur chemin à leur rythme avec courage et entêtement ...
    tendresse M

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Georges,

    Eh bien c'est marrant ce que tu racontes là. J'ai passé mon bac à 40 ans et des poussières, puis licence et master 1. Un truc plus inconcevable que X files ! Non seulement j'ai adoré les cours, mais je me suis également beaucoup amusée à imiter les profs !

    De Barbara, j'ai toujours eu un faible pour "Septembre".

    Bonne journée chère Georges !

    RépondreSupprimer
  3. barbara je dis non ><
    trop triste :o

    sinon, dans un pays où soi-disant le diplôme fait tout, on se fout bien de la façon dont tu l'as reçu et de l'âge auquel on te l'a donné
    non ?

    RépondreSupprimer
  4. Anomyne II: Je suis en train de réécouter Septembre que j'avais oubliée.

    Je suis ravie de ton commentaire. Très encourageant. Je ne m'interdis pas de rêver à une autre reprise d'études. Pour l'instant je suis lasse malgré un grand intérêt pour mes cours (développement local).
    Bonne journée à toi aussi et à très bientôt !

    Injektileur : Dans ce texte, je voulais, au delà de ma petite personne, parler du système scolaire qui est un vrai repoussoir pour des individualités trop marquées à l'adolescence. Mais oui, je suis d'accord avec toi, l'âge n'a pas d'importance. Le fait de se sentir si mal à l'école, je suppose que ça ne m'était pas réservé et que ça, ça a de l’importance. we don't need no education? :) en tout cas, je me suis construite sans les profs... ils m'étaient INADAPTÉS!!

    Barbara est triste quand on veut la croire triste... Moi elle m'euphorise et me rassure (comme déjà dit)!! A plus !! Bonne journée à toi :)

    RépondreSupprimer
  5. PS: elle peut même être vraiment hilarante... vraiment!

    RépondreSupprimer
  6. Hilarante, je suis d'accord avec toi. Elle peut l'être, parfois. Mais ce soir, je ne cliquerai pas sur la vidéo. J'ai la chanson dans la tête, comme "Septembre", comme tant d'autres...
    Un jour, j'ai retrouvé par hasard une de mes anciennes élèves. Je l'avais en latin. Ce n'était pas une bonne élève: trop imprévue, pas assez cartésienne. Elle n'était pas très belle, et je la trouvais magnifique. Un caractère de cochon. Elle m'a reconnu tout de suite et semblait heureuse de parler avec moi. Moi aussi. Elle est devenue créatrice de costume. Ça lui va tellement bien. Je n'aurais pas rêvé autre chose pour elle.
    Barbara: et puis un beau jour, ça arrive...
    Excuse ce décousu: la fatigue et le kir.

    RépondreSupprimer
  7. Georges, les études tardives et le petit faible pour "Septembre", c'est Juliette. Scuse, j'ai oublié de signer...


    Juliette

    RépondreSupprimer
  8. Juliette! No problem:) Septembre est très jolie, je l'avais oubliée... J'aime tant Barbara, grâce à ma maman qui me l'a rendue si familière.
    G.

    Calyste : C'est bien que certains profs aient conscience des failles du système et prennent en compte les individus pour ce qu'ils sont, avec leur caractère et autres complexités. Certains profs m'ont beaucoup marquée et je serai très heureuse d'avoir l'occasion de leur dire merci pour la paix royale qu'ils m'ont foutus et le respect qu'ils m'ont témoignés malgré mon opposition et mon caractère de cochon.
    En tant que lecteur régulier de mes posts, tu as dû voir que je n'étais pas moi même très à cheval sur le "cousu" alors vive le décousu ! ... et le kir!
    Très bon dimanche à toi.
    G

    RépondreSupprimer
  9. Je t'admire beaucoup ma cousine, pas seulement parce que tu as repris tes études - même si, je dois l'avouer, c'est un énorme tour de force je trouve, et je me rappelle trop bien ces années bizarres où l'on se sent en total décalage, mal dans sa tête, mal dans sa peau, mal, tout court... alors certes tu ne vas à l'école que pour les examens mais même ça je n'aurais pas pu - je t'admire beaucoup parce que tu fais ce qu'il te plait, et si tu n'en as pas encore l'impression, ça plait aussi autour de toi (alors le regard des autres est-ce si important...? je dirais oui... Et non pas le regard qui juge et punit, mais celui qui t'envie, te soutient, t'aime, quoiqu'il se passe dans ta vie).
    Ne faisons pas de généralité mais j'ai le même avis concernant les profs de lycée et collège, aucun ne m'a marqué ou alors pour de mauvaises raisons, peut-être suis-je trop braquée sur ma petite personne...
    Pour le décousu, décernes-tu des palmes ? Je me présente sans hésitation !

    RépondreSupprimer
  10. Merci à toi pour ce commentaire. Il me fait très plaisir.
    L'école est horrible pour qui n'est pas adapté. Je l'ai vécu comme ça en tout cas. Surtout que j'avais envie d'être complice des adultes. Je n'ai pas l'impression de faire tellement ce qui me plait tu vois.
    Mais je ne désespère pas d'y parvenir. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  11. Tombée par hasard sur ton blog je kiff, étant a la fac cet article m'a plu , je reviendrais , en tout cas merci car tu occupes, au moins pour une soirée, mes longues vacances d'étudiantes déjà 1 mois à glander et encore 20 jours devant moi , Bonne continuation et Merci encore !

    RépondreSupprimer
  12. Ben Charlotte, merci à toi! Bienvenue ici. J'en ai terminé avec les études maintenant.
    J'espère que tout s'est bien passé pour toi! A plus!

    RépondreSupprimer