Georges

Georges

mercredi 20 avril 2011

la part des choses

Adolescente, tu faisais des listes des disques que tu voulais avoir, des livres, d'un tas de trucs qu'il était question de posséder. Maintenant (et là, tu as failli écrire adulte "mondieuquellehorreurnonmaisc'estpaspossible") tu fais des listes de ce dont tu pourrais te séparer.
Et ces listes sont longues...
Tu te demandes si c'est bien sain, à 28 ans, d'avoir besoin de si peu. Peu d'amis, de livres, de disques, de vêtements, d'argent. Tu as envie de tout vendre pour y voir plus clair (pas tes amis, ça va sans dire, vous êtes pas débiles, vous l'aurez compris tout seul)

TOI, TA VIE, TES VÊTEMENTS

Tu as un "raisonnement bourgeois" concernant les vêtements, tu préfères avoir très peu de vêtements fiables et solides, qu'une montagne de merdes achetées chez H&M. Comme les chaussures, étant une marcheuse invétérée, tu ne te verrais pas acheter des chaussures cheap que tu te sais capable de défoncer en deux mois (déjà fait). 

Te voilà blasée des objets, tu en as marre, ils t'étouffent, t'envahissent. Du vide, du vide, du vide... C'est tout ce dont tu penses avoir besoin.

Les bibliothèques aux rayons qui dégueulent ne servent qu'à prouver qu'on a lu, qu'on est intellectuellement stimulé et stimulant. La bibliothèque pleine à rabord c'est comme la mega télé plate qu'on voit chez les amateurs de foot (oui là, tu généralises). On rentre chez toi et direct on sait qu'attention, notre hôte en a dans la cervelle, on la lui fait pas.
C'est comme une attestation d'intelligence.

les attestations t'en as marre... "J'atteste par la présence d'une guitare que je fais de la musique (alors que non), j'atteste par la présence de running négligemment jetées au sol de l'entrée que je cours (ton physique dément tout seul) , j'atteste par la sur présence de livres que je suis une personne qui en a dans le citron, j'atteste mon manque de flouze qui fait que je n'ai quasiment que des meubles ikea et que je participe, malgré mes discours contre la mondialisation  à l'uniformisation des housses de couette et de la bibliothèque billy, je fais état de mes contradictions..."

Tu attestes te foutre royalement de ce que l'on pense de tout ça.

1 commentaire:

  1. J'atteste que j'aime ton blog.
    Je m'accuse aussi, de souffrir du même mal de la bibliothèque que toi. Mais j'aime avoir une belle bibliothèque.
    C'est une variation du phallocentrisme, plus ma bibliothèque est grande, plus je suis intelligent (je précise que je n'ai pas écrit "plus j'ai lu de livres" non, non, non, tout est dans la représentation).

    RépondreSupprimer