Georges

Georges

mercredi 2 mars 2011

Tript'hic

Presque 15h. 
Tu lâches ton cours de "communication locale" et te décides a griller ton forfait "détente jambes+neurones/café au soleil/balade sans but au hasard des rues".
Arrivée en bas de ton immeuble tu sors ton trucPod pour choisir la musique qui t'accompagnera dans cette excursion solitaire qui te réjouit. 
Hic N°1: le trucPod n'a plus de batterie. Pfff

Tu traces ta route entre les voitures, les piétons, les travaux. Tu chopes des bribes de conversation sans queue ni tête. Tes mains sont enfoncées dans tes poches ta tête regarde bien devant, le plus loin possible. Du coup, sans musique tu entends les personnes au sol demander de l'argent, tu n'en as pas pour toi, donc pas pour eux. Tu sais que tu as toutes les raisons de ne pas répondre favorablement à leur demande mais ça te fait quand même quelque chose. Tu penses deux minutes à la faim. Ce que cela doit être d'avoir faim sans avoir quoi que ce soit à manger. 

Tu rentres dans une librairie, tu sens monter la boulimie de mots mais, décidée à ne pas dépenser plus de 1.50€ tu retournes quelques bouquins, te convaincs qu'aucun n'a d'intérêt et tu mets les bouts.

Place du Bareuzai... Toutes les places à l'ombre sont vides mais tu veux pas d'ombre. C'était pas prévu comme ça dans ton forfait et tu te veux pas revoir tes projets à la baisse. 
Une table de quatre à l'ensoleillement idéal te fait un clin d'œil auquel tu réponds par un sourire. Vous vous êtes comprises. 
Tu allonges la foulée pour ne pas la rater, tu t'installes face aux passants, tu as envie de sortir ton cahier et d'écrire mais une personne à l'intérieur de la brasserie sur son tabouret serait aux premières loges pour voir tes petites pattes de mouche raconter des trucs nazes.

(Un jour, tu ne seras plus là, dans très longtemps si possible... quelqu'un lira tout ça et criera au scandale tellement ce que tu écris pour toi est à base de : "j'ai mangé des pâtes c'était cool", "j'ai envie d'un coca light mais j'ai la flemme de me lever")

Tu commandes ton café à un serveur très gentil que tu connais d'ailleurs. et c'est là que, soudain, surgissant de nulle part, non pas un aigle noir mais le...

HIC N°2: Trois bouffons (deux filles grandes gueules habillés cheap et pas chouette/un mec qui s'est pris pour Manu Chao) venus se mettre la tête à la bière en ville.

Tu les regardes chercher bruyament une table(il n'y en a pas)et d'un coup, ils décrètent que ta table est trop grande pour toi et que du coup ils peuvent s'installer, genre : le soleil brille pour tout le monde hein!!

Tu protestes sans doute pas assez fort parce que tu vas te les taper pendant tout ton café. Tu as beau souffler et faire la gueule ils restent. C'est pas un truc de fou ça? Tu veux pas péter un plomb en public. Tu veux pas qu'ils en arrivent à dire: "vas-y mais fais pas ta pute t'sais!"

Ton amour propre se craquèle de toute part, Georges qu'as tu fait de tes c*******?

Du coup tu fermes les yeux mais ça t'empêche pas d'entendre un tas de conneries dont tu te serais passé. T'avale ton café vite fait bien fait et constate que le soleil à cette table ne brille plus que pour toi. Dans le cul Lulu!
En partant tu leur montres une table avec une mamie maquillée à la truelle et leur conseilles de se joindre à elle, y'a trois places.

"ouais mais toi t'es plus cool quand même"

Cool, mon cul... Sur ce tu décampes. Tu l'as mauvaise quand même. Tu te sens surtout conne. 
Tu appelles ta fiancée pour qu'elle t'assure du contraire et échanger quelques tendresses téléphoniques pendant que tu continues à marcher. 

Tu raccroches enfin convaincue de ne pas être une chiffe molle et décides d'entrer dans la bibliothèque municipale pour trouver quelque chose à lire. Tu regardes les DVD et là....

HIC N°3 : Un Septuagénaire regarde les DVD avec sa compagne beaucoup plus jeune et il s'avère que le monsieur doit avoir un sérieux problème d'audition car tu as l'impression qu'il hurle.
Il dit à Madame: Oh, c'était bien ça "sur la route de Madison" tu te souviens? hein? dis? tu te souviens? c'était bien non? 
Ok... Un relou.... Changement de rayon.

Il se trouve que cet homme auquel on n'a jamais appris à chuchoté t'as suivi partout! Tu vas dans les "A" il y va aussi, toujours aussi bavard et soulant, tu vas dans les "S", il n'est jamais loin, jamais assez loin pour que tu ne l'entendes pas. Tu vois une fille avec un casque qui se balade dans les rayons en écoutant de la musique et tu penses deux secondes à l'agresser pour le lui voler mais même si c'est assez vide pour que la résonance soit au mieux de sa forme (hin hin), il y a quand même quelques pékins.

(non, tu déconnes, tu l'as juste jalousée).

Tu prends deux bouquins à la va-vite... C'est les vacances, aucun Sagan, tu as déjà observé que les Sagan sont rare pendant les vacances.
Tu liras Arnaud Cathrine que tu ne connais pas.
OK le troisième Hic est léger... Comme ta patience, pareil!

En remontant chez toi tu t'attends au pire mais non... Pas grand chose. Tu regardes autour de toi, tu t'aperçois que 80% du chiffre d'affaires d' H&M est dans la rue.

En face du magasin précité : un fourgon, une moto deux vélos de flic et un tas de badauds autour en quête de truc à raconter à table ce soir. Une  histoire de bagarre entre punkachien et anti punkachien. 

En traçant sur fond de "circulez/circulez", tu entends une gamine dire à sa copine avec un accent de cagole: "mais n'importe quoi tous ces flics pour rien, à Marseille tous les 1/4 d'heures c'est comme ça".

Certes.

Moralité : quand tu es peu encline à faire des rencontres hasardeuses et entendre des trucs en rafales que tu ne peux pas t'empêcher d'écouter. N'oublie pas de charger ton TrucPod...

5 commentaires:

  1. very nice!
    j'ai vu que tu suivais mon blog, t'as connu comment?

    Anthony

    RépondreSupprimer
  2. J'ai connu via facebook... Critical mass!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ce que tu écris. Je pense que certaines subtilités m'échappent mais je tiens l'essentiel !
    (je dis ça pour l'anglais !)
    En tout cas, sois le bienvenu ici!

    RépondreSupprimer
  4. Je m'y suis retrouvé... Une petite promenade peut effectivement tourner au vinaigre dès les premiers pas... Ca m'est encore arrivé en début d'après-midi quand j'ai réalisé qu'il n'y avait plus de place au soleil...

    RépondreSupprimer
  5. Direct j'mets mon trucpod en charge!!!

    le Becot

    RépondreSupprimer