Georges

Georges

mercredi 16 mars 2011

middle finger

Tu ne marches plus tu arpentes.
Démarche relaxe qui donne le change.
Sourire au loin, planté dans l'horizon.
Des jeunes entassés dans des recoins, à l'abri des regards corrompus, fument de drôle de clopes, à base de popopopop en se faisant tourner de l'Oasis pas frais.

Y'a concours de crachats ou quoi?


"Non mais, trop. T'sais."

Après eux le déluge ou juste des flaques pseudo-viriles.
Signature de la jeunesse qui s'emmerde à tue tête. 
Clic/clic/

5 commentaires:

  1. PAN !! on dirait du calaferte...
    "après eux le déluge ou juste des flaques pseudo viriles"
    j'aime

    RépondreSupprimer
  2. C'est le dijon staïle tu peux pas test

    RépondreSupprimer
  3. un poème réussit sur les cailles, excellent

    RépondreSupprimer