Georges

Georges

lundi 21 février 2011

Friday mood

Assis sur le sol, il y a ce type que tu as eu envie de tuer une fois parce qu'il a fait pisser son chiot en lui hurlant dessus et en foutant un sacré coup de laisse à son autre chien.

Spectateur du désespoir.
T'as décoléré quand tu l'as vu à la pharmacie acheté son matos de shoot et du sirop pour la toux, mais quand même, pour toi ça reste "le mec qui a fait pisser son chien de peur"
Il te demande une petite pièce, tu le lis sur ses lèvres... tu lui souris, malgré l'histoire du chien et c'est déjà pas mal.

Plus loin, tu ne peux détourner ton regard d'une superbe paire de bottes cloutées qui marchent en ta direction, tu regardes vaguement la personne qui les portent. Tu as l'impression qu'avec des bottes comme ça on aurait peur de toi dans la rue parce que tu n'as pas le sourire de la blondinette glam-rock-cosmopolitan-biba-'p a lula be my baaaaby qui raconte ce qui pour toi n'est que du vent dans son blackberry.

T'as toujours eu envie d'être rock'n'roll, mais t'as pas une tête à ray ban, ni un cul à slim. Dans un froc en cuir tu ressemblerais surement à une échangiste de province et avec une coupe de rockabilly, minifrange et teinture noire, là, tu ressemblerais à une maitresse SM. Pas la peine de rêver d'en rêver.



Tu arrives devant l'école et tu remballes ta musique. C'était pinback. C'était bien. 

En entrant dans la pièce où se trouvent tes collègues de travail tu lances un "saluuuut" authentiquement enthousiaste. Tu ne le juges pas surfait, juste joyeux, un salut de vendredi/veille de vacances peut être. Et là, tu entends la petite phrase qui se veut sympathique mais que tu n'aimes pas du tout : "ben dis donc... elle en forme elle ah ah ah !"

Elle,c'est toi... et en effet tu dois être en forme parce que tu ne relèves pas et continues sur le thème de la joie en lui demandant (connasse comme pas deux) : Alors tes partiels? hin hin....

Si vous êtes du genre à dire ça, le truc "elle est en forme", la variante "elle est au taquet aujourd'hui" sachez que c'est agressif pour la personne qui le reçoit un peu comme : "ouaaaa la gueule que t'as, t'es malade?"ou encore et c'est le dernier exemple: "Oulah, t'as pas dormi toi hein..."

ouais j'ai baisé, et toi?


2 commentaires:

  1. J'ai l'impression que je vais me mettre à ecrire comme je me suis mis à cuisiner... mais comme ce n'est pas le propos, promis, je te dedicacerai mon premier essai en te racontant cette comparaison...
    Pour en revenir a ce post, je me retrouve dans cette gaieté matinale...
    Je me dis que je devrai etre plus sobre, moins "pechu" en arrivant au boulot...
    Quand t'arrives comme ça, tu donnes trop de ta vie personnelle...
    J'essaie de me soigner en me forçant a etre reservé...
    Mais ton propos est une fois de plus si juste...
    Pour ce qui est du look/attitude rock'n'roll...
    Pas besoin de slim pour l'avoir...
    Au contraire.. regarde toutes des dindes place de la lib'... c'est encore le gros cul moulé qui est a la mode printemps ete 2011.....
    Merci
    Le becot

    RépondreSupprimer
  2. je suis curieuse de savoir comment tu t'es mis à cuisiner et comment tu comptes te mettre à écrire même si ce n'est pas le propos :)
    Et d'ailleurs... écrire, c'est tout le propos de cette page !!
    Merci pour tes commentaires, je suis d'acc avec toi pour l'attitude rock n roll, à Dijon le slim est galvaudé, c'est plus du slim vicious bien punk.
    A bientôt ! et ... ÉCRIS!!!

    RépondreSupprimer