Georges

Georges

lundi 21 février 2011

Bipolaire, tu disais?

Tu marches dans la rue, la jupe au vent, les yeux qui donnent leurs plus belles nuances du bleus au gris... comment seigneur peuvent-ils faire ça!?
et dire que sephora n'est même pas dans le coup. 
Sous tes yeux cependant restent quelques cernes, larmes tout juste séchées d'un semestre décevant.
Tu t'en fiches.

Un homme te siffle du haut de son échafaudage.

Tu t'en fiches.

Chaque jour tu y as droit, chaque jour tu te demandes s'il sifflerait de la même manière une chèvre... tu n'as pas de chèvre sous la main pour faire l'essai.

Tu t'assieds en terrasse, le soleil inonde ton visage et tu regardes les gens qui osent se regarder entre eux... Tu les regardes d'un oeil seulement, le plus courageux des deux. de l'autre, tu écris calmement des mots niaiseux...

Tu croises un enfant que tu connais, dans l'esprit Dirty dancing tu la joues "c'est ton espace/c'est mon espace" tu lui souris sans l'approcher en lui faisant un V de hippie avec deux doigts, il te répond par le même geste, heureux que tu n'aies pas fait la chiante à lui dire des trucs de vieilles personnes. Style : ben alors t'attends ton bus? alors qu'il attend de toute évidence un bus...

Tu entres dans une boutique de matériel HI-Fi, pour ne pas faire de publicité, nous l'appellerons, KNAC (ouais je sais...), tu te lâches sur une superbe micro chaine au son qui tabasse.

Là, tu vas pas trop tarder à aller boire des verres avec des gens que tu aimes, parce que tu as quelque chose à fêter... La future obtention de ton prochain semestre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire